Restaurant senior à Toulouse

Restaurant senior à Toulouse : tisseur de lien social pour les personnes âgées

La ville rose est de loin la meilleure élève en matière de restauration senior. Mieux qu’un club du troisième âge, les restaurants seniors sont l’occasion pour nos aïeux de briser l’ennui et de se retrouver.

Nous tenons donc à vous détailler tous les bienfaits sociaux que ces structures ouvertes par la Mairie de Toulouse génèrent.

Restaurant senior : une méthode très efficace pour briser la solitude

Toulouse connaît depuis quelques années un boom de la restauration senior. Ace jour plus d’une quinzaine de point de restauration sont ouverts entre midi et deux heures. Il suffit juste d’identifier les cantines présentes pour voir le fonctionnement ainsi que le nombre de prétendants. En effet, à ce jour, ces points de restauration sont autorisés à tous toulousains âgées de plus de 60 ans.

La domiciliation ainsi que l’âge sont donc les deux critères pour bénéficier de ce service en s’inscrivant à la mairie. Néanmoins, un restaurant senior n’est pas qu’un lieu pour manger. En tissant des liens entre adhérents, les personnes âgées brisent la solitude et souvent partage d’autres activités en commun. C’est donc toute la vie sociale d’un quartier qui se développe à nouveau.

De plus, ces repas ne coûtent rien de plus aux services municipaux. Ils sont cuisinés de toute pièce par la Cuisine centrale de la Ville. Ils profitent donc en même temps aux écoliers ainsi qu’à ce nouveau public.

Lien utile : livraison pizza

Un moyen précieux pour lutter contre la précarité

Les restaurants seniors sont un nouveau service que la Mairie a réussi à exploiter grâce à des locaux vides dans certains quartiers. Ils répondent à un besoin éminent qui peut avoir de graves répercussions : la pauvreté.

Dans une ambiance bon enfant, un restaurant senior a une logique beaucoup plus vaste qu’initialement prévu. Pour les personnes n’habitant pas en résidences seniors, la précarité n’est parfois pas identifiable. Les personnes âgées peuvent dissimuler cette épreuve qu’elles envisagent comme une honte et qu’elles cachent.

Le restaurant senior devient de fait un restaurant solidaire. Un espace où les gens peuvent échanger et se confier. D’ailleurs, les personnels sont formés pour détecter les personnes en détresse et prévenir les services adéquates (maladie…) en cas d’assistance.  

Un micro-projet à étendre dans les différentes villes de France ?

Avec un coût relativement faible (3,20 euros par repas), l’expérience du restaurant senior toulousain est une réelle réussite. Bien que les seniors représentent une part de 16% de la population dans la ville Rose, ce modèle social pourrait être une solution louable dans d’autres villes de l’Hexagone. De plus, les services municipaux n’enregistrent aucune perte. En effet, les personnes âgées doivent chaque fois s’enregistrer une semaine à l’avance les jours souhaité de la semaine pour réserver leur place.

Avec une population qui a tendance à ne pas rajeunir en France, les restaurants seniors marquent un nouvel élan qui suit l’évolution social.

Aujourd’hui, ces structures sont présentes à Toulouse dans 15 quartiers de la ville. A cela s’ajoute les foyers restaurants qui dans un esprit de justice sociale donne accès à une nourriture équilibrée pour tous.

Des structures qui rassurent et apaisent les enfants des aînés

La restauration senior dans la ville Rose cache aussi une autre réalité. Pour certains enfants, elle conforte l’idée que leurs parents ont accès à une nourriture diététique. Les efforts entrepris dans les cantines n’ont cessé de montrer l’importance à cet attachement ainsi que la valorisation des producteurs locaux.

Cette initiative est là aussi pour s’assurer que certains senior ne sautent pas de repas surtout quand ils vivent seul. Le fait que la restauration collective senior soit vu comme un moment de cohésion brise l’isolement. Cet acte encourage donc certaines personnes âgées à se rendre du lundi au vendredi au cœur du restaurant senior de leur district.